CROIX-ROUGE NIGERIENNE

Humanité. Impartialité. Neutralité. Indépendance. Volontariat. Unité. Universalité

C'est à la suite de la bataille de Solférino en 1859, que Henry Dunant, homme d'affaires genevois, eut comme projet une organisation de secours, neutre et permanente pour les soldats blessés. Il fit connaitre ses intentions notamment en publiant Un souvenir de Solférino en 1862, ouvrage qui connut un fort retentissement en Europe. Deux propositions de son projet sont au centre de la fondation du droit international humanitaire et de la Croix-Rouge: la neutralisation du personnel sanitaire lui permettent de faire son travail pour la première et la création de sociétés de secours nationales pour le soin des blessés de guerre pour la seconde.

En 1863, Gustave Moynier, exposa les projets de Dunant à la Société genevoise d'utilité publique. À la suite de cela, la commission de cinq membres composée de Gustave Moynier, du général Guillaume-Henri Dufour, de Dunant, de Louis Appia et de Théodore Maunoir, se constitua en février 1863 en Comité international de secours aux militaires blessés présidé par Dufour (1863-1864).

Cette organisation deviendra plus tard le Comité International de la Croix-Rouge (CICR), qui aujourd'hui et depuis plus d'un siècle, s’efforce de prévenir la souffrance par la promotion et le renforcement du droit et des principes humanitaires universels.

Composition

Les trois (3) composantes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont :

  • le Comité International de la Croix-Rouge, créé en 1863 ;

  • Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge (191).

  • la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, créée en 1919 ;
  • Ces composantes sont strictement indépendantes les unes des autres.

    Les organes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sont :

  • la Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge;
  • le Conseil des Délégués ;
  • la Commission Permanente.
  • Mission

    La mission du Mouvement est de prévenir et d'alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes, des femmes et des enfants; de protéger la vie et la santé et de faire respecter la personne humaine, en particulier en temps de conflit armé, de catastrophes climatiques, et dans d'autres situations d'urgence ; d'œuvrer à la prévention des maladies et au développement de la santé et du bien-être social ; d'encourager l'aide volontaire et la disponibilité des membres du Mouvement, ainsi qu'un sentiment universel de solidarité envers tous ceux qui ont besoin de sa protection et de son assistance.

    Le Mouvement, dans la poursuite de sa mission, est guidé par ses Principes fondamentaux : Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité, Universalité

    Principes fondamentaux

    Les Principes fondamentaux de la Croix-Rouge sont le fruit d'un siècle d'expérience ; proclamés à Vienne en 1965, ils donnent leur cohésion aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, au Comité International de la Croix-Rouge et à la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et garantissent la pérennité du Mouvement et de son action humanitaire.

    La XXe Conférence internationale de la Croix-Rouge proclame les principes fondamentaux suivants, sur lesquels repose l’action de la Croix-Rouge :==>